vendredi 25 mai 2018

L'éveil du soi





L'éveil, contrairement à ce que ce beaucoup de personnes s'imaginent (dont moi-même d'ailleurs, avant que j'entame mon chemin de développement intérieur) est loin d'être parsemé de facilité, de joie permanente, de non-souffrance, et d'être un fleuve tranquille.

Bien évidemment, cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas ressentir les plus belles émotions, les plus beaux sentiments de la vie comme l'amour, la joie, la gratitude, la compassion. Et aussi admirer les plus belles beautés que la vie à nous offrir, comme le sourire d'un enfant, la montagne qui surmonte notre ville, un animal qui de son regard apaise notre mental agité, ou encore cette fleur rose parfumée de douceur.
L'éveil, au contraire nous reconnecte à la Beauté, à notre Beauté, à celle des autres, à celle des êtres vivants en général, de tout ce qui vit. Jamais nous n'avons connu cet état intérieur, devant un simple coucher de soleil, ou un amas de nuages dans le ciel devant lequel nous pouvons rester plusieurs instants à en contempler la beauté.
Avant que je ne connaisse mon "éveil", je ne voyais rien de tout cela, je ne connaissais pas cet état intérieur, d'ailleurs, j'en avais oublié la magie. 



Je vivais sans prendre conscience de la richesse, de la magie, de la beauté de la vie. 
Je me levais chaque matin sans avoir pris le temps d'éprouver de la gratitude pour être en vie. 
J'allais travailler sans prendre le temps de regarder le merveilleux lever de soleil qui était sous mes yeux le matin.
Je marchais sans m'arrêter.
Je vivais sans respirer.
Je riais sans en avoir envie.
Je disais oui sans le penser.
Je faisais semblant.
Pour me faire accepter et aimer,
Mais aujourd'hui, j'ai compris, 
Que la vie se vit dans la grandeur de notre amour,
Et que chaque rayon de soleil que nous envoyons dans notre cœur,
Sera une étincelle dans celui des autres.
Par la retrouvaille avec celle que je suis,
Par ma Vérité, mon Authenticité,
Je trouverais la véritable Paix, le véritable Bonheur.


Il est bien facile dans ce monde de s'oublier, de ne pas savoir qui nous sommes, ou de ne plus le savoir. Nous subissons à longueur de temps tout un tas d'influences extérieures au travers des autres, de ce qu'ils pensent de nous, de l'image que nous voulons véhiculer pour nous faire aimer, accepter, car nous n'avons pas assez d'amour pour nous-même. Alors nous acceptons l’inacceptable, nous approuvons ce que nous réprimons dans notre cœur, nous nous adaptons à tous, et tout.
L'adaptation en soi n'est pas un souci, car nous sommes forcément amené à nous adapter d'une quelconque manière que ce soit, mais à force de trop nous adapter, nous finissons par nous perdre nous-même.

L'éveil n'a rien de simple, rien de facile, et tout ceux et celles qui le vivent le savent très bien. Avoir pris le choix d'emprunter ce chemin (car ça reste un choix de vie), est un acte très courageux, car il demande souvent d'aller à contre-courant par rapport au monde en général (vu que notre planète fonctionne à l'envers).

Nous nous retrouvons souvent très seul(es) avec tous ces ressentis que nous avons, avec toutes ces compréhensions, avec toutes ces fortes intuitions, avec toutes ces perceptions, que nous ne pouvons pas même expliquer, et dont nous nous forçons à nous taire, car cela est en soi souvent une perte d'énergie.



Le silence est souvent plus puissant que mille mots.



Parfois, pourtant, nous ne pouvons nous retenir, et nous ressentons le besoin d'exprimer ce que nous pensons et ressentons. Les autres autour de nous ont souvent du mal à comprendre, à nous suivre. Notre confiance en nous grandi de jour en jour, et nous nous détachons de plus en plus de qui nous croyons être, car il s'agit bien de cela. Pendant des années, nous avons cru être quelqu'un, nous nous sommes dénigrés, nous avons sous-estimés la personne exceptionnelle et merveilleuse que nous sommes. Voilà pourquoi nous nous sommes oubliés, nous avons oubliés de nous aimer, de nous applaudir, de nous féliciter, pour tout ce chemin parcouru.


Oui, l'éveil fait mal, car il nous emmène vers la réintégration de notre véritable essence, et nous demande de vivre en fonction de notre lien avec l'Univers. Ce qui est mal vu dans notre société ou tout se rapporte aux autres, ou l'on se sacrifie sans cesse pour ceux que l'on aime, on l'on fait semblant d'être qui nous ne sommes pas, et nous ne sommes pas en accord avec qui nous sommes, ainsi qu'avec nos besoins. 
Aussi, plus on assume qui l'on est, ce qu'on pense, et plus les autres vont nous juger, nous mépriser, ce qui est tout à fait logique, car l'être humain préfère rabaisser et descendre l'autre plutôt que de se regarder lui-même en face, de se remettre en question, et de reconnaître ses propres zones d'ombre.
S'éveiller, c'est avoir conscience de la responsabilité de notre vie, c'est assumer nos choix, c'est aussi prendre la responsabilité d’œuvrer en soi et de se développer intérieurement. C'est faire à chaque instant, le choix de la conscience


La conscience de la Vie,
De la responsabilité que nous avons,
De nos choix, de nos pensées, de nos actions, de notre monde intérieur,
De choisir la vie qui nous correspond.
La conscience de soi, 
La connaissance de soi,
L'amour de soi,
L'amour de ceux que l'on aime,
L'amour de la personne qui partage notre vie,
Pour œuvrer ensemble vers un modèle de vie, 
Visant à chaque instant la Conscience, l'Amour, le Partage, la Joie, la Paix, et l'Harmonie.


Avec amour, Crystal.

Aucun commentaire: