mercredi 21 mars 2018

L'éclosion de l'âme







La plus longue phase de notre transformation intérieure, ou du moins notre renaissance première profonde est sur le point de se terminée. Nous avons "récupéér" notre essence véritable, du moins celle que nous avons eu en venant sur cette planète. La vie nous envoie tout un tas de "circonstances", d'opportunités, mais aussi de possibilités de guérir encore tout ce qui reste à guérir. 
Beaucoup de personnes s'imaginent qu'être une personne spirituelle signifie que nous sommes tout le temps en paix, tout le temps heureux, que nous sommes "connectés" à la Source tout le temps, ou bien que nous sommes fou dans l'autre extrême. Mais être spirituel est avant tout une histoire d'être connecté à soi, à son être profond, et d'agir selon son cœur. Cela comporte évidement des phases merveilleuses sommes des phases plus difficiles, mais nécessaire à notre évolution. La souffrance n'est pas une punition de Dieu, ou la misère de la vie, elle est là pour nous dire que nous empruntons un chemin détourné de celui qui est en accord avec nous-même. Nous ne pouvons plus à ce jour nous mentir, mentir aux autres, même si la majorité des humaines le font de manière constante. 

A ce jour, tout ce qui est faux, tout ce qui est encore "noir", tout ce qui doit être guéri, remonte à la surface et cela de manière très intensive. Tous ceux qui refusent de travailler sur eux, qui refusent de lâcher prise, qui n'écoute pas les appels de leur cœur, de leur corps, qui refusent de regarder en eux tout ce qui a besoin d'être guéri et donc "mis en lumière" tomberont gravement malade, voir pourrons connaitre la fin de la vie terrestre. Certaines personnes pensent souvent qu'une fois là-haut, elles auront la paix, elles seront "tranquilles", mais il n'en est rien, car nous auront encore plus à faire ensuite. Le refus de la vie, de la matière, de voir les choses, de les accepter, de les vivre, de les changer, nous détruis de l'intérieur. 

Nous ne pouvons plus continuer de nous mentir à nous-même, d'être quelqu'un que nous ne sommes pas, et de mener une vie qui n'est plus en accord avec qui nous sommes. Nous avons à ce jour le choix, du chemin que nous voulons emprunter. Car le véritable enfer n'est pas après la vie, das les couloirs de la mort. 


Le véritable enfer est de vivre en dehors de soi-même
De gaspiller son temps, son énergie, sa vie,
A ne pas vivre en accord avec nos valeurs profondes,
A oublier l'Essentiel,
A passer à côté de la beauté du ciel,
Sans prendre conscience de sa magnificence,
C'est aussi oublier notre propre Beauté intérieure,
Nos propres besoins,
Notre propre essence.


Nous sommes sans cesse pris de toute part par notre famille, nos amis, par le travail. Il est important d'être "dans cette vie", d'y apporter notre simple présence, et ainsi apporter un exemple à ceux qui parfois se coupent de leur véritable chemin. Aussi, le monde extérieur est source de grand enrichissement, afin de se connaitre, de continuer à évoluer et comprendre le monde.

Mais nous finissons très souvent par finir épuisé à force de répondre aux demandes des autres, à trop nous adapter, à nous écraser, et à éteindre notre merveilleuse flamme intérieure.

Nous devons donc apprendre plus que jamais à mettre des limites, à savoir se positionner, à écouter nos besoins, et cela peut importe ce que les autres vont penser ou dire. C'est un chemin bien difficile, nous qui avons tant besoin de nous sentir aimé, nous qui manquons tant d'amour pour nous-même, nous qui donnerions notre vie à vouloir aider les autres. Nous avons un cœur énorme, nous sommes des personnes merveilleuses et si humaines, si sensibles.
Ce n'est pas évident de trouver le juste équilibre entre soi et l'autre. L'harmonie est chercher par bon nombre d'humains, qui se perdent souvent dans un extrême ou l'autre. Mais cet état intérieur est inné en nous, il suffit simplement de se le rappeler.

Seulement après ayant trouver cet stabilité intérieure presque parfaite, nous pourrons continuer notre chemin, et pouvoir acquérir un niveau de sérénité et de présence à soi suffisant pour pouvoir goûter encore plus joyeusement à toutes les magies et les cadeaux que la Vie nous donne avec tant de générosité et d'amour.







Laissons notre âme s'ouvrir,
Notre cœur grandir,
Comme une rose, 
Qui s'ouvre lentement à la lumière du soleil doré.







Avec amour, Crystal.


Aucun commentaire: