vendredi 11 août 2017

Comment devenir une personne libre ?




Libérer vient du mot latin liberare, qui signifie rendre libre une personne ou un objet qui est détenu par une loi ou une personne.
Je mets cette définition, pour introduire le rapport que je vais effectuer entre la libération et la liberté qui sont étroitement liées, puisque qu'en étant libérer intérieurement, on se sent libre.

La valeur de la liberté est propre à chacun. Cela dépend de notre conscience du moment, de notre évolution, de notre culture, de notre environnement. Pour une personne « ordinaire », la liberté se traduira certainement au travers de sa possibilité à pouvoir faire ce qu'elle veut, quand elle veut, avec qui elle veut. Aussi, d'avoir un métier stable, un confort, et partir en vacances quelques fois dans l'année.
Pour une personne «différemment normale », connectée à sa partie divine, à son cœur, à son âme, la liberté est tout autre. Pour elle, la liberté, n'est pas extérieure, mais avant tout intérieure. Cette liberté-là, n'a aucun prix, mais vaut tout l'or du monde.






La liberté, c'est d'être qui on est vraiment,
La liberté, c'est d'avancer selon la mélodie de son intuition,
La liberté, c'est de cheminer selon les chuchotements de son cœur,
La liberté, c'est de créer sa réalité selon les appels de son âme.





Combien de fois avez-vous eu envie de dire quelque chose et vous vous êtes retenu par peur du regard des autres ? Combien de fois avez-vous voulu réaliser quelque chose et vous ne l'avez pas fait parce que vous étiez rongé par la peur ? Combien de fois étiez-vous rongé par l'envie de prendre votre sac-à-dos et prendre la route à l'autre bout du monde pour enfin trouver un vrai sens à votre vie ? Combien de fois avez-vous voulu dire à quelqu'un que vous l'aimiez, mais vous étiez rongé par vos angoisses ? Combien de fois avez-vous eu envie de changer de vie, car elle n'étais plus en accord avec la personne que vous étiez devenue, mais la peur de l'inconnu vous a bloqué dans votre élan ? 
Combien de fois nos peurs, nos angoisses, nous « bloquent » de l'intérieur, très souvent de manière inconsciente ? 



J'ai passé ma vie à être enchaînée, de mille et une chaînes, dont je me défais un peu plus chaque jour. J'ai passé des années à survivre, à suffoquer, à ne pas comprendre pourquoi je me sentais tellement bloquée à l'intérieur de moi. Plusieurs fois, j'ai songé à me suicider, à disparaître de ce monde et en finir, tant je n'assumais pas qui j'étais. Mon estime de moi était catastrophique, pourtant, je restais forte comme je le pouvais. Je pouvais sacrifier ma vie pour aider les autres, mais pas une minute, pour m'aimer moi-même, me respecter, travailler sur mes blessures et mes émotions que je refoulais tant elles étaient douloureuses.
J'avais peur du regard des autres, j'avais peur de leurs jugements, peur de ne pas être aimée et d'être rejetée encore plus (dû à ma blessure de rejet, qui est d'ailleurs très fréquente chez les hypersensibles).
Aussi, je ressentais la souffrance tout autour de moi. Il suffit que quelqu'un de triste soit près de moi, et je ressentais la peine de cette personne. 
Toutes ces incompréhensions, toute cette souffrance, m'ont "bloqué", m'ont figé, ce qui m'a amené dans une profonde détresse.
Et puis avec le temps, mon chemin, les rencontres, mes voyages, mon travail personnel, m'ont aidé à trouver les clefs en moi afin de me libérer intérieurement et trouver les ressources nécessaires pour devenir une personne heureuse, plus centrée, plus en paix.

J'ai compris que c'est en devenant libre à l'intérieur de soi, qu'on le devient à l'extérieur. Ce n'est que lorsqu'on se sera libéré de toutes nos peurs, nos conflits internes, que serons nées les semences à l'amélioration de ce monde.
Être un individu libre veut dire qu'on vit selon son cœur, selon ses ressentis, selon soi, non selon les autres, ni nos proches, ni la société. Plus on est libéré(e), et plus on se sent en paix, plus on ressent de la joie.


C'est un chemin difficile surtout pour une femme, pour qui la place dans notre société n'est pas évidente. Depuis la nuit des temps, la femme subis des traumatismes, des injustices et des abominations graves. L'égalité de la femme est très loin de celle de l'homme, même si beaucoup œuvrent à ce jour pour que ce soit le cas. 
Une femme qui manque de confiance en elle et qui est hypersensible se sent souvent seule, incomprise et impuissante face à tout ce qu'elle doit gérer dans sa vie ainsi qu'à sa place dans ce monde.

De plus, chaque femme porte en elle, les traumatismes que l'Humanité à créée, depuis la création de la Terre. Chaque femme est reliée avec chacune de "ses sœurs" (qui sont toutes les autres femmes), et le rôle de chacune d'elle est de se reconnecter à son féminin sacré. Le féminin sacré étant l'incarnation des plus haute des qualités dites "féminines" : la compassion, la bienveillance, la douceur, la recherche de l'harmonie, de la paix, la créativité, la sagesse, ...
Chaque femme doit à ce jour se reconnecter à son féminin sacré, et ainsi retrouver en elle l'étincelle de vie, afin d'aider chacune de ses sœurs à faire de même...



Se reconnecter à son féminin sacré,
C'est reprendre contact avec sa partie divine,
C'est être une femme libre,
C'est œuvrer pour le bien de l'Humanité,
C'est avoir chaque matin,
L'envie de rendre ce monde meilleur,
Et d'incarner les valeurs que l'on veut voir dans chaque femme de ce monde.
C'est prioriser la création de notre beauté et de notre lumière intérieure à tout le reste.








Nous vivons enchaînés, de mille et une chaîne, devenue des esclaves d'un monde consumériste, capitaliste, et destructeur. Oui, parce que si le monde est ainsi, s'il continue de tourner comme il le fait, si rien ne bouge, c'est bien parce que nous sommes d'accord, puisque de part notre inaction et notre "acceptation" (même si nous passons souvent des heures à nous plaindre de notre réalité, et de la réalité), nous contribuons à alimenter ce monde.
Nous vivons dans notre propre prison intérieure en continuant de penser que le changement viendra de l'extérieur, en étant dans le déni de notre responsabilité, et en nourrissant chaque instant encore un peu plus ce monde de peur. Les êtres humains ignorent encore à ce jour, qu'ils sont manipulés, que la misère, la peur, sont crées de toute pièce afin qu'ils restent des individus manipulables, contrôlables, et inconscients des facultés illimitées qu'ils possèdent. Il est temps que chaque humain sorte de son ignorance, et redevienne un être conscient de son pouvoir créateur, de qui il est VRAIMENT.




C'est bien parce que nous consommons chaque jour de la viande que 142.794.000.000 d'animaux meurent chaque année,
C'est bien parce que nous l'acceptons, que nous avons seulement 5 misérables semaines de vacances dans l'année,
C'est bien parce que nous choisissons d'être endormi, que nous continuons à consommer selon nos envies, nos désirs, nos besoins,
C'est bien parce que nous dormons, que nous choisissons d'user notre temps à des activités dépourvus de sens et d'humanité,
Au lieu d'ouvrir les yeux,
De retrouver notre esprit critique,
De se réveiller,
Et réaliser,
À quel point, nous avons laissé notre liberté de côté,
À quel point, nous sommes laissé manipulés, utilisés, trompés.
Mais aujourd'hui, nous savons,
Qu'il est possible de nous libérer de nos chaînes,
Et devenir à nouveau des individus souverains.




J'entends déjà les paroles de certains « Tu devrais lire les journaux, jeune fille. », "Tu penses que c'est si simple". Il m'arrive de regarder les nouvelles, et quand je les vois ça me suffit amplement pour comprendre l'ampleur des dégâts, et l'illusion dont les gens se persuadent encore. 
C'est bien plus simple que ce que l'on croit, mais tant que n'essayons rien, nous ne saurons pas.

Beaucoup d'êtres humains ressentent que les énergies changent, puisque nous entrons dans un nouveau monde. Beaucoup vivent actuellement un éveil spirituel, et ont les symptômes de changement vibratoire
En effet, l'appel à retrouver notre souveraineté, à redevenir soi, et à renaître, n'a jamais été aussi fort qu'à ce jour.
Si le chemin nous parait difficile, c'est parce qu'il est inconnu, et peu commun. Mais sachez, que ce chemin est le juste, le bon, le vrai. Quelle plus belle sensation que d'être en harmonie avec la mélodie de notre cœur ? :)

Un individu libre suit seulement ce qu'il ressent de faire, parle comme son cœur lui dit, tout est régit en fonction de lui-même, et non par rapport à son monde extérieur. Il n'a pas peur de dire ce qu'il pense, il n'a pas peur de foncer là où son cœur l'appel, de quitter ce qui ne "vibre" plus avec lui, il n'a pas peur de la solitude, car il sait très bien que grâce à elle, il s'élève, il grandit, il œuvre.
Un individu libre comprendra les chaînes qui ont été mises aux êtres humains, comprendra que la peur a été créée par ceux qui dirigent ce monde afin de formater l'esprit humain. Pour construire un monde libre, un monde où chaque personne pourra se sentir libérer, c'est à l'intérieur que cela se passe. La liberté se vit avant toute chose au fond de notre cœur





L'humain a peur de vivre, d’exister, de s'aimer, d'aimer,
L'humain a peur de son voisin, de son frère, de sa vie, de son destin,
L'humain a peur de se réaliser, de s'écouter, de cheminer, de se faire confiance,
L'humain a peur de changer, de l'inconnu, 
L'humain a peur de sa propre lumière.





Comment se libérer et devenir une personne libre ?

1. Suivre son intuition


Comme j'en ai déjà parlé, l'intuition est uns sorte de GPS, que nous avons tous en nous. Les hypersensibles ayant un 6ème sens très développé sont aussi très intuitifs. Sens qu'ils peuvent avoir en partie ou complètement "perdus", en raison de l'environnement dans lequel ils vivent et de la déconnexion avec leur être.
Il est très important d'apprendre à suivre ce qu'on ressent, même si très souvent, nous sous nous sentons perdu entre la raison et le ressenti, le cœur sera toujours la bonne voie. Nous avons souvent peur de faire des erreurs, de nous tromper, et nous perdons notre énergie à prendre des décisions, mais qu'importe, l'essentiel, c'est de suivre cette petite voie au fond de nous, de suivre ce qui nous met dans la "joie". Les erreurs, n’existent pas, ce sont seulement des expériences, des apprentissages. 




2. Faire confiance à l'Univers


Plus on a confiance en soi, plus se sent bien avec l'être qui vit en nous, plus on vibre "haut", plus on est "positif", plus on attire à nous des personnes, des événements positifs, c'est le principe de la loi d'attraction. Et plus, nous vivrons une vie dans le "cœur", plus l'Univers conspirera à nous aider, à mettre sur notre chemin, tout ce dont nous avons besoin pour notre évolution interne.
Beaucoup d'enseignements dans le développement personnel et spirituel, qui enseignent la loi d'attraction nous parlent de cette importance du cœur, d'être dans "l'amour", mais il y a une nuance. Vivre dans le cœur ne se fait pas de manière mentale, de manière à se dire "je dois vivre dans le cœur", ce qui arrive souvent sans s'en rendre compte. Vivre dans le cœur ne s'apprend pas, ne s'impose pas, cela se ressent et vient naturellement. Ce n'est en aucun cas une phrase à se répéter chaque matin, ou une pensée à se répéter à longueur de journée. C'est simplement à ressentir.
Vivre dans le cœur, encore une fois, ne veut pas dire devenir une sorte de bisounours qui affiche de grands sourires, qui "aime tout le monde", et qui prêche que l'amour et encore l'amour. Au risque de ne plus écouter vos réels besoins, de vous couper de vous-même, d'entrer dans la "fausseté" (qui est bien loin de la réel connexion au cœur, puisque aimer, c'est être vrai et authentique avant tout).
Vivre selon son cœur, être connecté à lui, vous fera émaner une certaine fréquence. Et l'Univers ne fera que répondre à votre fréquence.




3. Se guérir des blessures du passé


Les blessures de notre enfant intérieur non guéries sont grandement présentes dans notre vie, et cela, sans qu'on s'en aperçoive toujours. Ce sont les blessures de notre enfance qui remontent à la surface lorsque nous nous sentons rejetés, abandonnés, humiliés, trahis, victimes d'injustice... Si un de ces mots vibre en nous, c'est que nous en sommes déjà presque conscients, ce qui est positif. Si au contraire cela ne vibre pas du tout, soit nous sommes complètement libérés (ce qui est possible si vous avez déjà effectué un travail personnel), soit vous n'en avez pas conscience.
Là encore, il est important d’œuvrer en soi, afin de guérir nos blessures. Car tant que nous ne sommes pas guéris intérieurement, nous ne pourrons pas nous sentir mieux, même avec toute la volonté du monde. La volonté ne suffit pas puisque les émotions, les blessures sont faites d'énergies, et elles sont cristallisées dans votre "corps de souffrance". On peut se guérir seulement en retournant en soi, et en transmutant ces énergies pour qu'elles passent en hautes vibrations (c'est-à-dire en vibrations "positives").

Ma blessure principale est celle du rejet. Il m'a fallu du temps pour en prendre conscience. Je ne me sentais jamais à ma place, j'avais ce sentiment de ne "pas exister", de ne "pas être". Jusqu'au jour, où j'ai pris conscience de cette blessure et j'ai entamé un travail dessus afin de me soigner, et ainsi reprendre ma place.




4. Guérir des croyances limitatives


Notre vie est le reflet de nos croyances, autant celles que nous entretenons sur nous, que celles que nous entretenons sur les autres, sur le monde en général. Ainsi, si vous pensez que vous avez de la valeur, vous en avez, si vous pensez que le bonheur existe, vous le vivez, si vous pensez que vous êtes capables de réussir, vous réussirez. 
À l'inverse si vous pensez que la vie est un combat, vous le vivrez, si vous pensez que l'amour n'est pas pour vous, vous ne l'attirerez pas, si vous pensez que vous n'y arriverez pas, vous n'y arriverez pas.
Là encore, revoir nos croyances autant sur soi, que sur le monde extérieur est une des clefs pour enfin se libérer intérieurement.

Ma croyance limitative principale était que je valais moins que les autres. J'ai grandi avec ce complexe d'infériorité toute ma vie, ce qui m'a freiné dans mon chemin d'évolution. Cette croyance venait notamment de mon enfance, ainsi que mon manque d'acceptation de qui je suis. J'avais toujours du mal à accepter ma différence. Aujourd'hui, j'ai pris conscience que ma différence est ma force et je travaille de mon mieux et avec tout mon cœur, a accepter que malgré ma différence, j'ai ma place dans ce monde.





5. Reprendre le pouvoir de sa vie

Quand nous souffrons, quand nous vivons avec des blessures, et des croyances limitatives, nous sommes en quelque sorte "bloqués" à l'intérieur de nous. Nous nous sentons enfermées dans une sorte de prison, dont on ne trouve pas les clefs. Notre corps tout entier se fige, car nous sommes remplis de peurs, et nous n'arrivons plus à agir. 
Nous sommes très souvent inconscients de la prison dans laquelle on s'est mis, puisque tout cela est le résultat d'année de vie, où nous avons vécu bons nombres d'expériences, sans avoir su comprendre le sens de ce qui nous arrivait.
Nos peurs, notre incompréhension, notre angoisse, nos doutes, nous ont éloignés de nos rêves, de nous-même, et du pouvoir que nous avions sur notre vie.

Le regard des autres est aussi quelque chose de difficile à vivre dans notre société où tout se base non sur la personne que nous sommes, mais sur nos réussites professionnelles, sur notre statut social, sur nos diplômes, sur notre physique, sur l’extérieur.
Nous avons peur du jugement, de ce que les autres vont penser de nous, de ce que les autres racontent sur nous. 

Toutes sortes de choses qui nous font perdre le pouvoir de notre vie, et on laisse ce pouvoir entre les mains des autres. On laisse notre patron à nous parler comme une serpillière, notre conjoint nous manquer sans arrêt de respect, nos proches nous rabaisser, les autres nous utiliser, nous contrôler, nous détruire.



Retrouver le pouvoir sur sa vie, c'est savoir dire non,
Savoir dire quand on n'est pas d'accord,
Savoir dire qu'on refuse,
Savoir mettre des limites,
Agir en fonctions de ses propres besoins,
Retrouver son potentiel créateur,
Être maître de soi et de sa vie.



Reprendre le pouvoir de sa vie, c'est reprendre le pouvoir de création de notre réalité. C'est prendre conscience que nous créons notre vie à chaque seconde. C'est se reconnecter avec notre infini pouvoir créateur et ainsi créer la vie dont nous aspirons vraiment au fond de nous.





6. Trouver sa lumière intérieure

C'est en trouvant notre beauté intérieure, et donc notre lumière, que l'on devient un individu libre. 



Trouver sa lumière intérieure, c'est connaître nos ombres,
C'est ne plus chercher d'amour à l'extérieur, mais le ressentir de l'intérieur,
C'est avoir conscience de sa beauté, de sa richesse intérieure,
C'est ressentir l'onde de la vie nous traverser,
C'est sentir son cœur briller de mille feux,
C'est sentir la paix,
C'est sentir le calme,
C'est sentir une joie infinie,
C'est avoir de la force,
Pour rependre cette lumière,
Dans les coins les plus sombres du monde.




7. Être soi
Pendant bien des années, nous avons adoptés tout un tas de codes, de modèles, de façon de penser, de croyances, de mode de fonctionnement. Nous sommes influencés par notre famille, par l'éducation que nous avons eu à l'école, par les institutions, par nos proches.
Tout un ensemble de personnes, de groupes, devant qui on s'est conformé, qu'on a suivi, écouté, et même copié.

Nous avons fini par nous perdre, pire encore, nous avons fini par ne plus savoir qui nous sommes vraiment. C'est un sentiment très dur, je dirais même: quoi de pire que de ne plus savoir qui nous sommes ?
L'appel à redevenir soi n'a jamais été aussi fort qu'à ce jour, l'appel de votre âme à être à nouveau cette personne vraie, entière, authentique, connectée à son cœurC'est un chemin qui demande bien du courage, voilà pourquoi peu ose l'emprunter.
Un chemin où vous serrez seul(e), où vous avancerez souvent seul(e), où il vous faudra bien de la force. Mais vous avez toutes les clefs en vous, vous saurez trouver celles qu'ils vous faut au moment propice.
Un chemin douloureux, mais qui vous rendra plus fort(e). Vous pourrez ensuite déplacer des montagnes, emprunter les chemins les plus hostiles, votre peur diminuera, car vous aurez accompli en vous, quelque chose de beaucoup plus grand que n'importe quel obstacle.



Être une personne libre d'être qui elle est peut sembler difficile, dans un monde régit par la peur. Mais retrouver en soi, cette force de vie, est à notre portée.
Se détacher de nos chaînes, retrouver l'amour en soi, retrouver cette légèreté d'avancer, loin de tout ce qui nous a précédemment "bloqués" et empêcher de respirer, nous rendra maintenant des individus libres comme des colombes s'envolant dans le ciel....

Une fois, que nous aurons libérés notre monde intérieur (émotions, croyances, peurs, doutes, ego,...), notre monde extérieur (notre réalité, notre vie) va bien évidemment se métamorphoser. Plus on va se sentir à nouveau libre en nous, plus notre vie reflétera cet état d'être.


Avec amour, Christelle.

1 commentaire:

Greg PAQ a dit…

C'est toujours un plaisir de te lire Christelle. Pour ma part, j'ai découvert 2 choses qui ont changer ma vie. J'ai découvert la puissance de l'amour inconditionnel et le détachement de tout. Je remercie la vie pour vivre cela. Bonne continuation :)